fr en

Nos Valeurs

Histoire & valeurs

Société créée en 1994, Najeti Hôtels et Golfs possède 9 hôtels et 3 golfs répartis entre le Nord-Pas-de-Calais, la Bourgogne et le Sud de la France. Chaque établissement a sa propre identité dans un cadre spécifique avec un accueil personnalisé et une offre de restauration.

A l'initiative de passionnés de golf comme lui, Jean-Jacques Durand a décidé de créer en 1990 les parcours de golf de l'Aa Saint-Omer où se déroulent depuis plus de 10 ans un tournoi professionnel de dimension européenne : le Hauts-de-France-Golf Open.

"L'hôtellerie est née autour de ce pôle de loisirs et s’est articulée autour de valeurs et de principes auxquels je suis fortement attaché :

  • des sites chargés de souvenirs et riches en événements ; proches des pôles d’activités économiques et culturels
  • des établissements hôteliers empreints de charme où l’on se sent chez soi dans un cadre intime et raffiné
  • des tables de qualité qui font redécouvrir les saveurs du terroir de chacune de nos régions
  • un sens aigu du service et de l’accueil grâce à des équipes formées et motivées
  • une stratégie de développement et d’implantation adaptée aux clientèles internationales de tourisme et d’affaires."
Jean-Jacques Durand.

Chronologie

Construction et ouverture du Najeti Hôtel Lille Nord – Bondues (Hauts-de-France)

Lancement de la nouvelle identité graphique de Najeti Hôtels et Golfs.

Au programme : une nouvelle identité visuelle avec notamment de nouveaux logos plus contemporain.

Constuction et ouverture du Najeti Hôtel du Golf à Acquin-Westbécourt.

Rachat de l'Hôtel de la Poste à Beaune.

Rachat de l'Hôtel de Valescure et du parcours à Saint-Raphaël.

Création de Golf Développement.

Rachat de l'Hôtel la Magnaneraie à Villeneuve-lès-Avignon

Rachat de l'Hôtel Cléry à Hesdin-l'Abbé

Rachat de l'Hôtel de l'Univers à Arras

Rachat de l'Hôtel du Parc à Hardelot

Achat de l'Hôtel Château Tilques à Tilques

Création de la holding Najeti

Création de l'Aa Saint-Omer Golf Club à Acquin-Westbécourt par Jean-Jacques Durand